Scène Poptronics, la « dreamteam-pop » sur les planches, avec performances de Nicolas Frespech, Jean-Jacques Birgé et Pierre Giner, le 8/12 à 20h précises (ouverture des portes à 19h), entrée libre, réservation conseillée (nombre de places limité) par mail à info@poptronics.fr, au Théâtre Paris-Villette, Parc de la Villette 211, av. Jean Jaurès Paris 19e, métro Porte de Pantin.

Instants RSS, envoyez vos images d’espaces de travail (2800 pixels de largeur, format paysage, 72 dpi ou moins de 3 Mo) à Nicolas Frespech pour sa performance à photorss@laposte.net, mode d’emploi complet ici

Extrait du site cet été, la "battle" en images de Pierre Giner en Chine et Toffe en France. © DR
< 08'12'07 >
Poptronics met les paillettes

Voilà, ça fait maintenant six bons mois que poptronics vous propose quotidiennement sa sélection toute subjective du meilleur des cultures numériques. Des bouts de sons, des bouts de vidéos, des bouts de textes qui construisent un paysage de la net-culture à la française, variée et ambiancée. D’ailleurs, on peut le dire, vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire (600000 pages vues, près de 30000 visiteurs uniques en novembre), et même si ça n’est pas encore suffisant pour attirer les capitaux-risqueurs, les investisseurs, les banquiers adeptes du retour sur investissement rapide (euh oui… poptronics ne vit pas que de bits et d’eau fraîche, la pub que vous voyez en haut et à droite des pages est loin de rapporter assez pour payer les contributeurs, le développement et toutes ces choses), bref, ça nous fait chaud au cœur de tirer ce premier petit bilan : on a plutôt déjà gagné sur le fond du projet, qui consistait à fédérer les différents composantes de la culture électronique (le net-art, la musique, l’art sonore, l’archi, les jeux…).

Et comme nos besaces sont pleines d’idées pour améliorer encore et plus poptronics, l’équipe tout entière fait son auto-promo et auto-célèbre le graphisme, la ligne éditoriale, le mélange et la mixture des genres et des gens (artistes, chercheurs, journalistes, hommes, femmes, et même un chat-pigiste) à l’œuvre sur le site. Le 8 décembre, tous en scène au théâtre Paris-Villette, à Paris. Gaffe ! Ce n’est pas une soirée de lancement, pas non plus une pop’naïte où danser jusqu’au bout de la nuit. C’est plus modestement (et en plus décalé aussi), une soirée performance éclectique, inclassable et, on l’espère, surprenante. De Christophe Jacquet dit Toffe, responsable de la ligne graphique, qui maniera la souris et le verbe pour décortiquer la pop’architecture, à Jean-Philippe Renoult, Elisabeth Lebovici, et même Julie Girard, qui œuvre dans l’ombre à la qualité éditoriale du site… Annick Rivoire, fondatrice et directrice de publication, vous présentera toute l’équipe (même les absents).

Mais poptronics ne pouvait se contenter de la jouer « auto-promo » : le pop’lab, magazine en PDF, n’est-il pas aussi une passerelle entre les arts et les pratiques, du net-art au graphisme, de la musique au post-graff ? Or donc, en guise de pop’cerise sur le gâteau, des artistes ayant investi cet espace viendront pratiquer une « extension » scénique de leur projet. Au programme, les « Instants RSS » de Nicolas Frespech, lus par Anne Laforêt, sur fond d’images envoyées par vous internautes. Souvenez-vous, les Instants RSS sont le journal d’artiste en flux RSS de Nicolas Frespech, qu’il avait artificiellement figé sur le mot « travail » (travailler plus pour gagner plus, ça vous rappelle quelque chose non ?), pour un texte mi-absurde, mi-poétique. Nicolas invite les internautes à envoyer les photos de leur espace de travail (au bureau, au jardin, à la maison, c’est vous qui choisissez), selon un mode d’emploi précis que vous trouverez ici.

Le pop’lab de Jean-Jacques Birgé est en cours, qui donne une lumière très spéciale sur la création et la composition, la fameuse « étincelle » à l’origine de l’art. Le compositeur et designer sonore qui fait chanter les robots-lapins communicants (entre mille autres choses !) nous fait le plaisir de s’inviter sur scène pour parler et faire un peu de musique à voir (on n’en dit pas plus). Enfin, Pierre Giner, qui contribue au site à coups d’interventions intempestives (type la petite phrase insensée qui défile en haut de la home ou la bataille de cartes postales de l’été avec Toffe), évoquera son pas de deux avec poptronics sur le projet I-Dance.

Si Poptronics convie à deux heures d’échanges, rires et surprises, sur la scène relookée du théâtre Paris-Villette, c’est grâce au projet x-réseau, initié par le Théâtre Paris-Villette en faveur de la création artistique en réseau, qui depuis janvier 2006, réunit des créateurs, des chercheurs et des penseurs, pour élaborer une scène du Net. Et c’est pour ça que cette soirée hybride a pour nom la « scène poptronics », en préfiguration de la programmation d’x-réseau (à partir de 2008). Bon, vous venez alors ?

annick rivoire 

votre email :

email du destinataire :

message :

< 1 > commentaire
écrit le < 05'12'07 > par < contact RLn 6oogle.fr >
Très bonne initiative. Principe de dévirtualisation en route ! Merci à vous de faire vivre le numérique en dehors de l’écran.