Gimme five, les 5 sites favoris de Serge Comte, artiste contemporain français versé dans l’univers informatique et ses codes (du post-it jusqu’aux Lego en passant par les avatars).
Serge Comte, un œil sur la météo islandaise, où il vit, l’autre sur le site des orgasmes solitaires... © Systaime
< 16'12'08 >
Pop’surf’ Serge Comte, artiste furtif

Serge Comte est un artiste furtif et pourtant hyperactif. Quand on demande à ce Grenoblois d’origine, qui vit aujourd’hui en Islande, quelle est son actualité du moment, il répond : « Des actualités, j’en ai pas sauf que je viens d’organiser une expo “Mammmmma” au centre d’art OUI à Grenoble et que la suite, “Papa”, se fera dans une école primaire à Reykjavik en Islande, après une résidence Silence avec 4 artistes, et que je travaille toujours autant comme un dingue. »

Serge Comte ne pose pas, ne joue pas, il est artiste jusqu’au bout de sa logique, limite absurde. Ce spécialiste du camouflage fait de sa vie une œuvre d’art, comme l’expliquait la semaine dernière à la Bnf le critique Nicolas Thély, lors d’une conférence sur le Net-art, qui intègre ses réalisations à celles de la génération « Basse définition » (du nom de son essai publié en 2007. Démonstration avec l’étonnant pop’surf de ce biberonné à l’Internet, recueilli et filmé par Systaime, le virtuose de la palette vidéo, du remake et du sampling d’images.

Les cinq sites favoris de Serge Comte :

1. Beautiful Agony,

2. Le label Dickheadmanrecords,

3. Le dictionnaire chinois-français de l’’agence Chine nouvelle,

4. L’Internationale du ricochet

5. La météo islandaise.

Systaime 

votre email :

email du destinataire :

message :

< 1 > commentaire
écrit le < 16'12'08 > par < sergecomte W9J free.fr >
comme les cinq doigts,,, de ta main gauche ..... ;)