Le piratage collaboratif des albums de Martine, grâce au tout nouveau « Martine cover generator ».
En proposant aux internautes d’inventer leur propre piratage des albums de Martine, « Martine cover generator » augmente d’autant la durée de vie du projet... © DR
< 25'08'09 >
On a retrouvé Martine piratée

(Pop’archive). On les avait laissées en affichage façon photos persos sur Picasa, le site de traitement des images de Google, elles avaient circulé, tout le monde avait bien rigolé. Et puis, sans crier gare, la page de Tremechan, l’auteur de ces fameuses Martine pas très Casterman (nement) correctes, avait été désactivée, retirée du Web à la sauvage. On supputait un embarras chez Picasa en regard des droits d’auteur. Après tout, les originaux des albums pour enfants Martine se vendent encore et plutôt bien, certaines associations de défense de la famille auraient pu s’offusquer de voir l’héroïne si nunuche de toute une génération ainsi plus ou moins gentiment moquée (les années 60 revisitées depuis que les enfants d’alors sont devenus parents, on connaît la chanson marketing, voir à ce sujet l’incroyable revival écolo 70’s des Barbapapas). Bref, Tremechan avait plié boutique et le piratage de la môme Martine n’était plus qu’un souvenir.

Heureusement, un informaticien pas chien qui avait découvert « la galerie de Tremechan (enfin de ce qu’il en reste) très récemment » a eu l’excellente idée d’aller plus loin dans le jeu de massacre, en créant le générateur de couvertures détournées, le « Martine cover generator ». Et ce, « en réponse à un ami qui [lui] avait envoyé un détournement de Martine par e-mail. » Un outil simplissime : on choisit son album de Martine préféré, on écrit son titre, et on lance le générateur. Hop ! Un nouveau piratage est effectué (voir celui de poptronics…). Et comme de bien entendu, l’adresse a circulé de mail en forums et de blogs en messageries instantanées, au point que le site, mis en ligne le 18 octobre, est aujourd’hui saturé : « La blague de potache est devenue un buzz qui génère plusieurs dizaines de milliers de visites par jour, que le serveur a d’ailleurs du mal à digérer aux heures de pointe », raconte l’informaticien malin caché sous le nom de code : Deelight.

Il ajoute avoir conscience de la précarité de ce succès, Casterman étant susceptible de faire pression sur l’hébergeur pour fermer le site. « Je m’attends bien évidemment à avoir des nouvelles de Casterman un jour ou l’autre. Ceci dit, mon intention n’est pas de leur nuire, ni de gagner le moindre centime avec ces détournements. J’espère donc que si cela les dérange, ils me demanderont simplement de fermer le site. Si cela arrivait, ou plutôt "quand cela arrivera", je compte distribuer les sources du site (sans les couvertures) en espérant que cela inspire d’autres développeurs (pour d’autres couvertures que celles de Martine par exemple). » En voilà une nouvelle qu’elle est bonne. « Martine doigte un piaf » ou « Martine a loupé la gaypride » sont désormais assurées d’une existence pérenne (ici ou là, on les trouvera toujours). Avec d’infinies variations autour du même thème, « Martine cover generator » n’a pas fini de nous faire poiler. En plus on peut voter pour dire si on préfère « Martine a loupé son test ADN » avec la fillette devant un avion ou « Martine découvre le death-metal » où elle manie le violoncelle….

Cet article a été initialement publié le 23 octobre 2007.

annick rivoire 

votre email :

email du destinataire :

message :

< 4 > commentaires
écrit le < 26'10'07 > par < colinromain 8Ed gmail.com >
Excellent article, super phénomène
écrit le < 31'10'07 >
L’auteur du détournement de couvertures de Martine nous dit "merci". Il avoue aussi : "Je suis maintenant totalement dépassé par les évènements, à tel point que je n’ai même plus le temps de suivre le buzz médiatique autour du site. Je sais qu’on en a aussi parlé sur France Info, dans Métro, sur Télérama... J’imagine que Casterman doit apprécier la pub gratuite ! A priori, France Info a essayé de les contacter, mais ils n’ont pas souhaité réagir. Personnellement, ils ne m’ont pas contacté... Bonne continuation !"
écrit le < 21'11'07 > par < jeepax pNL hotmail.com >
Rendons à César... Je ne voudrais pas jouer les rabat-joie, mais le phénomène a commencé ici il y a plus d’un an : http://www.progressia.net/forum/viewthread.php ?tid=4740 Merci pour eux !
écrit le < 31'10'07 > par < mario-cavallero-jr Hku pop-hits.net >

Eh oui Annick, incroyable phénomène, dont la force graphique (et le concept aussi) originelle de Tréméchan a été translatée dans un autre référentiel, complètement populaire, aux sens cumulés d’interactif + massif + apprécié + culturellement fondateur. L’appropriation par des hordes de gentils crétins dans ce déferlement de méchancetés et d’humour noir est le signe qu’on a besoin de transgresser certains symboles infantiles. Bettelheim avait développé l’importance de ce besoin transgressif, tout en soulignant l’importance de la morale finale pour sortir du défouloir méchant, comme champ des possibles que l’enfant qui deviendra adulte se doit de dépasser et rejeter. Ainsi, il rejettait l’intérêt du Caperon rouge version Charles Perrault où il n’y avait aucun chasseur qui venait finalement crever le bide du loup pour en libérer Martine, euh non le Chaperon ^^, et sa Mère grand. A cet égard, les productions issues du générateur de Logeek sont très perraldiennes, et il est heureux que ce soient des adultes ( ??? quoique, c’est à se demander ^^) plutôt que des enfants qui jouissent de tout ça.

Par ailleurs, le marketing de l’éditeur ne pourra de toute façon plus rien contre un mouvement démultiplié sur des tas de sites (par exemple chez Martine est très pop [http://popmartine.over-blog.com] où se retrouve l’une des communautés avec un concours thématique de Martines musicales !!!). Les juristes de Casterman doivent être sûrement plus embarassés que le service marketing, mais je crois qu’ils ont trop tardé à réagir. Reste à attendre la lassitude du mouvement (ce n’est pas gagner, à lire les stats de créations chez Logeek, le générateur de couvertures). Et à examiner si cela aura un impact sur les ventes. Je suis sûr que les libraires ont du faire des tas de réassorts depuis 10 jours ;oD

PS : super votre site, au graphisme dément.