pop’live, le tour des concerts et live de la quinzaine.

Et un concours pour gagner deux places par soirée, les 2 et 16 décembre, pour les cinq ans du label Brocoli, aux Instants Chavirés à Montreuil. Les premiers mails à info@poptronics.fr seront gagnants.

Attention reformation événement, celle des Swans, à (re)découvrir dans le cadre du BBMix, 6ème édition du festival de Boulogne-Billancourt, le 28/11. © DR
< 24'11'10 >
Sortez ! Swans, Raincoats, BBMix, Brocoli...

(pop’live) Avant la deuxième guerre de Corée et tous les nouveaux Vietnam qui vont nous tomber sur la tête, si on parlait sous-marins pakistanais à l’abri de la pluie, bien au chaud dans une salle de concert ? Et pour une fois, dans un programme plus que chargé, opérons deux arrêts sur de jolis événements « bis ».

Ne craignez rien : BBMix n’est pas le dernier disque de BB Brunes mais un festival (bien) installé à Boulogne-Billancourt. Un rendez-vous qui se moque des chapelles (pop, rock, noise, folk cohabitent allègrement au sein d’une même soirée), pourvu que les artistes invités aient des choses à dire et à jouer. Le programme de cette sixième édition (Carré Bellefeuille, du 26 au 28/11) est alléchant, entre curiosité expérimentale (James Blackshaw), (petite) légende pop (Bobby Conn) et Français lancés (Young Michelin). Sans oublier les grands retours de The Warlocks, ce qui se fait de plus lysergique et tordu au rayon rock psyché-neurasthénique américain, et du fleuron féminin du post-punk british The Raincoats.

The Raincoats - « Fairytale in the Supermarket » (1979), réal. Gina Birch :



Mais l’événement, c’est, après celle des Young Marble Giants il y a trois ans, une autre reformation de taille : Swans, l’un des groupes les plus influents de l’underground 80 américain, même si son audience reste confidentielle de ce côté-ci du monde. Un groupe né dans les derniers éjaculats no wave qui, pendant vingt ans, a carambolé punk, metal, noise et musiques traditionnelles américaines. Et eu une influence déterminante sur plusieurs générations d’expérimentateurs électriques (Thurston Moore a par exemple fait ses premières armes avec eux). Mis en sommeil en 1997, Swans en est ressorti cet automne avec un album très libre, « My Father Will Guide Me Up a Rope to the Sky », qui dépasse d’une bonne tête tous les barbus agités de la scène noise contemporaine. Dans l’intervalle, le chanteur aux accents mystique Michael Gira était parti fonder l’excellent Young God records et signer (entre autres) les singuliers Akron/Family, Mi and L’au ou Devendra Banhart, découvert dans un restaurant éthiopien à Los Angeles. Juste avant cette soirée Swans dimanche, à 16h, le film « Punk Attitude » de Don Letts, sera suivi d’une conférence de Pierre Mikaïloff sur le punk rock. Attention, les concerts commencent à 19h. Ne désespérez pas Billancourt !

Swans - « Jim » (live 2010) :


Le micro-label français Brocoli fête ce mois-ci cinq ans d’expériences et d’engagements pour une musique exigeante et percutante. Six disques en cinq ans, à commencer par les projets de Pierre-Yves Macé, qui, en 2009, avec « Passagenweg » (2009), décortiquait Walter Benjamin en émule de John Zorn, lui insufflant une grâce inouïe grâce à ses collages d’enregistrements des années 20 et 30, après avoir collaboré au magnifique « ON », de Sylvain Chauveau. Depuis, la paire Sébastien Roux & Vincent Epplay a canardé les lignes, en tapissant la pop et la scène d’un champ de mines prêtes à sauter à tout moment (voir « Concatenative Mu » et sa « bloop-bleep-music » agrémentée des remixes vidéo d’Epplay). Pour souffler ses bougies, Brocoli réunit ses troupes les 2 et 16/12 aux Instants chavirés, avec notamment le pianiste Quentin Sirjacq et ses paysages tremblés, ainsi que son parrain putatif, Michel Chion, qui diffusera en exclu sa nouvelle pièce, « La Vie en prose » (sortie attendue au printemps 2011). L’occasion d’un concours poptronics (voir ci-contre).

Quentin Sirjacq - « Des êtres disparus » (vidéo de Pierrick Servais) :

Concerts et soirées :

24/11 : La Maison Tellier à l’Alhambra.
24/11 : Teenage Fanclub au Point éphémère.
24/11 : Senking et Kangding Ray (soirée Raster Noton) au Rex Club.
25/11 : Foals et The Invisible (complet) à l’Elysée Montmartre.
25 et 26/11 : Prefuse 73 à la Bellevilloise.
25/11 : Two Door Cinema Club, The Teenagers et Florrie à l’Olympia.
25/11 : Battant et Trash Kit au Point éphémère.
26/11 : Basement Jaxx au Social Club.
26/11 : Koudlam, Krazy Baldhead, Jolie Cherie, Paris, Ebony Bones et Leonard de Leonard à la Machine du Moulin Rouge.
27/11 : Robots in Disguise au Batofar.
27/11 : Chloé et Sascha Funke au Rex Club.
27/11 : A Night in Detroit feat. Kevin Saunderson au Showcase.
27/11 : Gonzales présente la projection du film « Ivory Tower » au Trianon.
28/11 : Caribou et Junip (complet) au Cabaret Sauvage.
28/11 : Suede (complet) à l’Elysée Montmartre.
30/11 : Tricky au Trianon.
01/12 : Black Rebel Motorcycle Club (complet) à l’Elysée Montmartre.
01/12 : Jay Jay Johanson à la Maroquinerie.
02/12 : Mai à l’International.
benoît hické et matthieu recarte 

votre email :

email du destinataire :

message :

< 1 > commentaire
écrit le < 26'11'10 > par < elisabeth.lebovici NNk gmail.com >
D’après artforum, Les Raincoats ont fait plus que salle comble avec Daryl Hanna au Musée d’art moderne de New York. cf http://www.artforum.com/diary/#entry26889