pop’live, le tour des concerts et soirées de la quinzaine à ne pas manquer.
Ellen Allien sera au Nouveau festival pour la performance « Drama Per Musica », imaginée avec les chorégraphes/scénographes Alexandre Roccoli et Séverine Rième (Centre Pompidou, le 07/03). © DR
< 25'02'11 >
Sortez ! Riot Grrlz Festival, Pascal Comelade, Ellen Allien, Venetian Snares...

pop’live La révolution arabe comme on l’appelle n’a pas (encore) gagné la France. En attendant, dansez sous le volcan ! Sélection des incontournables soirées de la quinzaines.

Définitivement lancé par le film de Mathieu Amalric après des années de confidentialité, le New Burlesque n’en finit plus d’envahir la capitale. Après le 104 où l’on a pu voir la troupe de « Tournée », direction ce soir La Bellevilloise pour le troisième Riot Grrlz Festival avec en ouverture un cabaret annoncé « trash punk » (on adore les pseudos des filles : Valentina del Pearls, Louise Berlingot, Cherry Lily Darling ou Calamity Gin) et une soirée punk avec quatre groupes de filles, évidemment. Car, et c’est une très bonne nouvelle, après des années à rebattre les cartes arty post-punk et noise improvisée, la jeune garde revient aux joies simples et tellement efficaces du punk-rock. Epicentre du mouvement dans la capitale : les caves de Ménilmontant. On verra donc ce soir deux des groupes du quartier (Pompom Beretta et Rikkha), accompagnés des Lyonnaises Jina et des Berlinoises Van Raveschot. Signalons à ceux et celles qui craquent sur le New Burlesque une autre soirée déglinguée, le 26/02 à la Cantada II, toujours à Ménilmontant, où la troupe Kiss Cause Trouble organise une battle de strip-tease. Ou comment les effeuilleuses burlesques chercheront à faire des émules, garçons et filles, dans le public.

Si vous restez chez vous le 3 mars, c’est à n’y rien comprendre tant les possibles (en tous genres) abondent. Jugez plutôt ! « Alterminimalisme », c’est le nom (bien choisi) d’une série de concerts sur et autour du minimalisme, forme de musique contemporaine typiquement américaine apparu à l’aube des années 60. Au programme, quatre soirées avec des œuvres des répertoires de John Adams, Giacinto Scelsi et Arvo Pärt interprétées par Jay Gottlieb au piano, pour la seule soirée première du cycle le 3 mars, et une performance platiniste de Philip Jeck. L’énorme surprise, car s’en est une, c’est que tout cela se tient au Collège des Bernardins, lieu de recherche et de débat pour l’église et la société ( !!?). « Conçue comme un vagabondage stylistique et musical à travers la création contemporaine, comme une exploration de tout le spectre sonore, cette série de concerts entend avant tout proposer une invitation à l’écoute, active et recueillie »… C’est dit. On y revient.

Saluons aussi le retour dans la capitale de l’immense Pascal Comelade, dont on vous parle avec des trémolos dans le clavier depuis les débuts de Poptronics. Sur la scène de la Cité de la musique, accompagné de son Bel Canto Orchestra, le (toy)pianiste catalan revisitera « Psicotic Music Hall », son album de 2002 récemment réédité augmenté d’un live (on y revient avec une longue interview inédite la semaine prochaine). Inratable si vous n’avez jamais vu cet inclassable musicien rock. Si vous préférez danser, direction la Maroquinerie pour un nouveau concert des Colombiens de Systema Solar et leur très efficace mélange de hip-hop et d’électro rock sur des rythmes afro-colombiens assez irrésistibles.

Pascal Comelade et le Bel Canto Orchestra en concert à Murcie en 2008 (extraits) :

Il y a quatre ans, la sortie de la compilation « Voyage » lançait le label Pan European Recording (Turzi, Koudlam Kill for Total Peace…) et mettait en pleine lumière la scène psychédélique française. Depuis la fin janvier, elle a une petite sœur : « Voyage 2 », sous-titrée « Morts pour la France », quinze titres et autant de musiciens hors cadre. Pour fêter ça Judah Warsky, échappé de Turzi et des Chicros, Sir Alice, Aqua Nebula Oscillator et Service seront au Point éphémère pour une « Psychedelic Night »… vaudoue en diable ! Enfin au Batofar, Venetian Snares viendra réactiver les montagnes russes breakcore qui ont forgé sa légende, à grands coups de basses vrillées et de visuels cauchemardesques. Aaron Funk (ça ne s’invente pas), en digne héritier de Richard D. James, a repris le flambeau, en toute radicalité, le long d’albums-concept et de EP sanglants qui n’ont pas pris une ride. Comme une brise glacée en plein hiver.

Venetian Snares - « Szamár Madár » (2005) :

Le 07/03, la Berlinoise Ellen Allien s’activera aux platines dans le cadre du Nouveau festival du Centre Pompidou (un joyeux méli-mélo de propositions tous azimuts, qui va de l’atelier de Gondry aux conférences du débrouilleur de cartes Eric Duyckaerts jusqu’à la stimulante expo « Aether »). Imaginée avec la paire de chorégraphes/scénographes Alexandre Roccoli et Séverine Rième, la performance « Drama Per Musica » mêlera cut-up sonore (du free-jazz à la techno de Detroit, nous dit-on) et voiles de lumières. A découvrir à Paris avant une mini-tournée française.

Concerts et soirées :
25/02 : carte blanche à Saâdane Afif avec Rainier Lericolais, Vale Poher et That Summer au Centre culturel suisse (complet).
25/02 : PJ Harvey (complet) à l’Olympia.
26/02 : Band of Horses (complet) à la Cigale.
27/02 : The Hundred in Hands à la Maroquinerie.
27/02 : Stephen O’Malley & Anthony Pateras aux Instants chavirés.
27/02 : Tout de suite au Gambetta.
28/02 : Ólöf Arnalds au Studio des Champs-Elysées.
01/03 : Rhys Chatham et Christian Pahud au Centre culturel suisse.
01/03 : Stranded Horse au Café de la danse.
02/03 : France et Noeud Borroméen (Alexandre Bellenger, Joakim Montessuis et Erik Minkkinen) aux Instants chavirés.
03/03 : Zombie Zombie à la Gaîté lyrique.
04/03 : Gruff Rhys au Café de la danse.
04/03 : Stephan Mathieu et Our Love Will Destroy The World (concert ali_fib) aux Voûtes.
04/03 : Magnetix (soirée Born Bad on ice) à la piscine Pailleron.
04/03 : 2 Many DJ’s au Showcase.
05/03 : Chateau Flight, Gilb’R et Henrik Schwarz (Versatile Records Night) au Rex.
07/03 : Carl Barât au Trianon.
08/03 : The Delano Orchestra, Botibol, This Is The Hello Monster ! et Every Man Has Your Voice au Nouveau Casino.
09/03 : Hercules And Love Affair à la Machine du Moulin rouge.
10/03 : The Bewitched Hands à la Cigale.
10/03 : Peter Hook Plays Joy Division et Frustration (complet) au Trabendo.

benoît hické, matthieu recarte et jean-philippe renoult 

votre email :

email du destinataire :

message :

< 1 > commentaire
écrit le < 28'02'11 > par < philippe SDj riam.info >
Et pour les provinciaux Venetian Snares sera le 10 mars à l’Embobineuse, Marseille.