Nicolas Frespech, net-artiste, auteur d’un pop’lab pour poptronics, a donné de sa personne en regardant pour nous la « TV perso » de Free.
Le matériel pour devenir patron de sa propre chaîne de télé. © Nicolas Frespech
< 11'10'07 >
Nicolas et la vraie de vraie télé réalité (de Free)

Poptronics a demandé à une authentique patate de canapé (entendez quelqu’un qui aime la télé, même trash, « Loft » et autres « Star ac’ » compris) et par ailleurs artiste, de se plonger dans ce qu’on nous annonce comme la « nouvelle révolution du petit écran ». La « TV perso », lancée par Free le 28 juin dernier, permet de créer sa propre télévision à la maison. Nicolas Frespech s’est bien appliqué, jugez-en plutôt :

Bonne nouvelle, la vraie télé revient, oui, la vraie télé presque comme au début mais avec de la couleur. La vraie télé du réel, la télé réalité sans coupures CSA, sauf celles des coupures de connexion Internet ! Depuis juin, tout ceux qui ont une Freebox dernière génération le savent bien, ils peuvent en quelques secondes et avec peu de matériel faire leur show devant presque 5 millions d’abonnés. A vous de faire le calcul pour estimer le public potentiel, en comptant les enfants et les grand-parents assis sur le canapé. Il était temps de faire un petit point sur trois mois de création audiovisuelle amateur.

Le principe est simple, vous pouvez diffuser vos films de vacances, vos clips favoris sur le principe de la VOD (Video On Demand), de ce côté-là, l’offre et le principe sont beaucoup moins riches et pratiques que Youtube et consorts. Accrochez-vous pour trouver une vidéo d’art car taper un nom avec sa télécommande c’est pas simple et puis de toute manière il n’y a quasiment pas de contenu. Ce qui m’intéresse vraiment dans ce service c’est le direct, le vrai direct amateur pour technicien amateur. Une caméra ou un lecteur numérique connecté sur le boiter Freebox de votre télé, zappez sur « Diffuser » puis appuyez sur le bouton rouge pour lancer l’enregistrement.

Ça y est, vous passez à la télé ! Super et alors ?

Et alors pas grand chose. Un jeune qui diffuse en temps réel son anniversaire et qui s’approche de la caméra pour se regarder en train de se regarder sans oublier un petit commentaire sur l’audience « Hé les gars, y’a quatre-vingt personnes qui nous regardent, salut ! » Bon, sur ce coup-là, je ne vais pas attendre qu’il ouvre ses cadeaux, l’intérêt de TV Perso Freebox, c’est qu’on peut aussi zapper, je zappe sur le live le plus consulté. Ah c’est pas un live, c’est une redif d’un Disney.

J’arrive à trouver un live bien noté par les freenautes, c’est un mec qui fait du coaching en direct. Tout est réuni pour un show télé interactif : caméra, micro, téléphone, chat et incruste écran, c’est presque pro mais c’est affligeant, il essaie de convaincre un autre mec de larguer sa nana si elle est jalouse... super passionnant.

Je zappe et je commence à m’ennuyer ferme entre les quizz musicaux rétro 80 et des faux débats sur la peine de mort pour les violeurs d’enfants, les canapés clic-clac et les néons en guise de décor, ça manque de retouche maquillage, je frôle l’indigestion télévisuelle. Pas mieux du côté des lives pornos... et comme Free ne contrôle pas grand chose, je vois une émission sur le ramadan et une annonce de vente de voitures en PowerPoint, moi qui m’attendais à voir mes voisins s’éclater dans une orgie, me voilà désappointé.

Et du côté des arts alors ? Rien ou très peu, d’ailleurs il n’y a pas de canal dédié aux arts. Les Tvnautes ont certainement vu « Change My World » par Gérard Giachi : le principe est simple, un visage modelé en 3D dit avec sa voix de synthèse ce que vous voulez, une marionnette virtuelle que l’on manipule en direct sur le site web du créateur. Notre avatar se met alors alors à dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas : insultes, grosses blagues lourdes et vulgaires, de quoi écraser largement les ambitions poétiques de l’auteur, qui, depuis, invite les gens qui se connectent à plus de finesse langagière. Et si cette création était révélatrice des failles de ce service ?

L’idée est passionnante, mais dans la réalité c’est autre chose. Dans la grande foire des clones de Cauet, on n’est même plus étonné que « Change My World » soit plus branché pipa-caca que culture numérique ! Panne d’inspiration et de créativité totale... mais où sont les artistes ? Interrogé, Gérard Giachi se pose aussi la question : est-il seul au monde ?

Trois mois après son lancement, ca sent le flop total, mauvaise ergonomie, pas de guide de programme (et surtout pas de contenu digne de ce nom), abonnement obligatoire pour consulter et diffuser... Passer à la télé ça se mérite un peu.

Mais sont-ce des raisons suffisantes pour faire peur aux artistes ? J’imaginais la télé perso de Free envahie par des happenings, des expérimentations audacieuses, des diaporamas inventifs... Et pourquoi pas les danseurs de Pierre Giner, ou les Boot de David Guez sur le canal 99, sans oublier Elisabeth Lebovici, en direct de la biennale de Lyon ?

Et si on opérait un grand réveil artistico-audiovisuel en profitant de cette opportunité de diffusion pour transformer « TV perso » en chaîne arty par excellence et retrouver le goût des soirées télé avachis sur un canapé ?

Un petit best of pour tous les malchanceux qui ne sont pas équipés :

nicolas frespech 

votre email :

email du destinataire :

message :

< 3 > commentaires
écrit le < 11'10'07 > par < lozano oCt provisoire.com >

Voilà le genre de pratique qui me donne envie d’acheter un révolver.

L’avantage avec une vidéo youtube c’est de pouvoir avancer rapidemment, mais en live c’est impossible, j’imagine la souffrance...

Bonne note pour les générques musicaux de "aujourd’hui madame" et de la "séquence du spectateur", le choix est judicieux.

plein de bises loz

écrit le < 12'10'07 > par < philemon1 Esu mac.com >
Un peu symptomatique cet article... de quoi... de ce qui est dénoncé époqualement... 3 mois pour juger ? et en fait quatre lives différents... Il faut savoir attendre. Et là en effet, attendons, pour l’instant c’est le live qui se répand sur le net... c’est peut-être sur ce médium qu’il faut zieuter... mais sans doute trop old-school.
écrit le < 13'10'07 > par < contact Hza 6oogle.fr >
Chers Nicolas, tu dois te tromper puisque je viens de voir que Julien Lassort a proposé le TV LIVE ART, une nouvelle forme d’image interactive. J’ai même vu en direct un de ses " tvliveart " intitulé BOYCOTTV. On voit un plan fixe d’une télé éteinte sur fond sonore saturé, (autant dire un début de tvliveart). On peut revoir ce tvliveart sur le vidéo club entant qu’archive. Apres le net art, découvrons de nouvelles ressources avec un "ancien" médium.