< 04'07'08 >
Ingrid libérée par....

Ingrid Bétancourt n’est pas libérée depuis 48 heures que déjà les polémiques enflent... L’ex-otage des Farc (les Forces armées révolutionnaires de Colombie), qui vient tout juste de poser un pied sur le tarmac de l’aéroport de Villacoublay (vendredi à 16h), retrouve la politique franco-française : Ségolène Royal, qui mettait en garde jeudi contre l’éventuelle « récupération politique » de Nicolas Sarkozy, est critiquée de toutes parts, par le Premier ministre comme par ses « amis » du parti socialiste.

Mais l’autre polémique, plus internationale, concerne les conditions de cette libération : la version officielle annonce que la Franco-colombienne a été récupérée mercredi par l’armée colombienne avec 14 autres otages, trois Américains et onze militaires et policiers colombiens également détenus, lors d’une opération héliportée de l’armée colombienne. Le site d’information Médiapart enquête ce matin sur « ce que ne dit pas la version officielle », expliquant qu’aucune réelle opération militaire n’a eu lieu. Un scoop que corrobore la radio Suisse romande, qui annonce qu’« Ingrid Betancourt et quatorze otages des Forces armées révolutionnaires de Colombie n’auraient pas été libérés au cours d’une action militaire, mais achetés au terme d’une opération de retournement et d’infiltration de leurs gardiens ». Montant de la transaction, supervisée par les Américains, selon la « source fiable, éprouvée à maintes reprises au cours de ces vingt dernières années » de la radio suisse : 20 millions de dollars.

Evidemment, il n’en fallait pas beaucoup plus pour que Guillaume-en-Egypte apporte sa lecture de l’événement, forcément critique...

votre email :

email du destinataire :

message :

< 3 > commentaires
écrit le < 04'07'08 > par < jjbirge HL9 drame.org >

Tout est dans la mise en scène (là ils ont mis les petits plats dans les grands, parce que deux hélicos c’est un peu pingre, je pense que Guillaume surestime Holywood). La direction d’acteurs est un truc assez cynique. On fait croire aux comédiens que ce sont eux qui ont les idées. C’est un truc de manipulateurs. Pas besoin d’être très malin pour jouer la comédie...

Dans le documentaire, faute d’acteurs payés, il faut trouver l’angle adéquat, le montage faisant le reste... Le papa de Guillaume s’y connaît, c’est même le maître ;-) En "réalité", il y a très peu de différence. Comme le "cinéma-vérité", c’était une grosse couillonnade de l’avoir appelé ainsi...

Alors les actus, c’est peut-être le mélange des deux, fiction et "documenteur" (comme l’appelerait Varda) : des acteurs très bien payés (la Radio Suisse Romande annonce le chiffre de 20 millions de dollars), un angle de prise de vue unique (surtout pas de contre-champ), un montage serré pour redorer le blason des producteurs, et l’affaire est dans le sac...

écrit le < 05'07'08 > par < jjbirge Tw5 drame.org >

Suite.

CNN diffuse un film de l’opération de sauvetage des 15 otages pour prouver qu’il ne s’agit pas de mise en scène.

Regardez bien.

La commentatrice n’arrête pas de répéter que les otages sont en colère, mais ce qui est étrange, c’est que les images montrent plutôt des visages goguenards. On dirait franchement qu’ils jouent (mal) la comédie.

Je me souviens encore de "Film Super 8 trouvé dans une ambassade" d’un certain Chris Marker...

Alors, qui a tué Liberty Valance ?

écrit le < 08'07'08 > par < elebovici S8L club-internet.fr >
Vous n’avez pas compris ? C’est un miracle. Elle a prié, prié, prié.... pour qu’elle revienne !