Afrika Bambaataa et Kurtis Blow, live dans le cadre de la soirée « Ghettoblaster tribute to Zulu Nation », le 14/11 à partir de minuit à l’Elysée Montmartre, 43 rue de Dunkerque, Paris 10e (18€ à 25€).
Afrika Bambaataa, DJ génial aux origines de l’electro-funk, est de retour aux platines ce soir à l’Elysée Montmartre. © DR
< 14'11'08 >
Electro hip, électro hop, revoilà Afrika Bambaataa

Bien avant le téléchargement, il y avait des pirates de génie. L’entrée fracassante de Afrika Bambaataa sur la planète funk avec le nom moins détonnant « Planet Rock », peut et doit même se lire comme un vol éhonté de la superbe ritournelle synthétique « Trans Europe Express » de Kraftwerk et de la rythmique de « Numbers » par les même parrains teutons de l’électronique. Mais voilà, par cet « emprunt » naît la plus formidable et salutaire explosion musicale des primes 80’s : l’électro, entendez par-là celle d’origine hip-hop et pas l’euphémisme passe-partout que l’on colle en France à toutes les musiques qui tâtent du sample et du logiciel.

Afrika Bambaataa and Soul Sonic Force - « Planet rock » (1982) :



« Planet Rock » est un phénomène d’une simplicité tellement patente qu’il ne peut qu’être rassembleur. D’ailleurs, les spoliés Kraftwerk se rangent vite à l’évidence et décident de ne pas attaquer Bambaataa sur la question des droits d’auteurs, après s’être quand même sérieusement posé la question. C’est peut-être que les quatre de Düsseldorf se sont rappelés qu’historiquement Bambaataa est la grande bataille que perdirent les soldats anglais au début du XIXe siècle en Afrique du Sud, face aux tribus fédérées par le chef de guerre africain Chaka Zulu. DJ Afrika Bambaataa, lui, né dans le Bronx en 1957, a de la mémoire et s’inspire de l’histoire, des cultures et courants de pensée afro-américains. Il baptise son mouvement la Zulu Nation… qui rassemble mieux encore que la « Nation Under a Groove » de George Clinton et la cosmologie futuriste de Sun Ra. La Zulu Nation se danse partout dans le monde… Même à Paris, porte de la Chapelle, puis Chez Roger Boîte Funk, grâce au DJ Dee Nasty qui le convoque en France dès 1983, et réitère la même invitation, vingt-cinq ans plus tard, ce soir à l’Elysée Montmartre.

Avec James Brown, Bambaataa scande « Peace Unity & Having Fun », à mi-chemin culturel d’« I Have a Dream » de Martin Luther King et du « Yes We Can » de Barak Obama… Il exulte aussi « World Destruction » avec John Lydon, soit feu Johnny Rotten des Sex Pistols. Dans la généalogie hip-hop, Bambaata est donc le premier passeur transgenre, transcouleur de peau et transtechnologique. En s’inspirant de ses maîtres, il en devient tout aussi rapidement un. La preuve ? Son public le loue de génération en génération, les DJ’s et autres computer freaks l’adulent. Sa présence à Paris tient en définitive plus de la célébration que de la rétronostalgie.

Afrika Bambaataa interviewé en 2000 (un précieux bonus de l’édition DVD du film « Scratch », de Doug Pray) :

jean-philippe renoult 

votre email :

email du destinataire :

message :

< 3 > commentaires
écrit le < 18'11'08 > par < kimkhi64 86M gmail.com >
Fan de Hip Hop de la première heure, je recherche le ou les albums d’afrika Bambaataa, si possible en vynile...Notamment un morceau avec James Brown, "peace love and having fun", je crois que le morceau s’appel kids of Brazil... A la lumière de ce post, auriez vous quelques infos ? En tout cas votre blog regorge de bonnes infos ! A+
écrit le < 18'11'08 >
Pour faire vite : L’essentiel des maxis de Bambaataa / Soulsonic force sont sur le label Tommy Boy (les débuts). Parmi les meilleurs : "Planet Rock" et "Renegades of Funk" Suit l’album ’Funk Theology’ sous la banière Shango, paru sur le label de Bill Laswell OAO (Celluloid) "Peace, Unity, Love & Having fun", avec James Brown, maxi au combien mythique est un 6 titres sur Tommy Boy (rare aujourd’hui dans sa version complête, mais pas introuvable non plus) "Time Zone", avec John Lyndon sur Celluloid aussi. Y’en a d’autres, mais je crois que l’essentiel est là… Bonne chasse aux vinyles.
— jpr
écrit le < 19'11'08 > par < kimkhi64 jBF gmail.com >
Merci pour ces précieuses informations...je vais me transformer en "afrika Bambaataa hunter" alors ! Bonne continuation à tous, Kim