Parution de « Dans la dèche au Royaume Enchanté » de Cory Doctorow, Folio SF n°308, Gallimard, 5,30 €.
Cory Doctorow, enfin traduit en français (par Gilles Goulet). © DR
< 29'05'08 >
Le premier roman SF de Cory Doctorow en français

Enfin une traduction française du « poster boy » des blogueurs de science-fiction, l’écrivain SF et membre du célébrissime blog Boing Boing, Cory Doctorow. Paru début mai, à temps pour la plage, « Dans la Dèche au Royaume Enchanté » est la traduction de son premier roman, paru en 2003. Ne pinaillons pas, même si, depuis, l’écrivain et essayiste canadien a publié d’autres romans et nouvelles, dont le dernier, « Little Brother », est sorti le mois dernier aux Etats-Unis. Un roman qui suit de jeunes hackers à San Francisco après une attaque terroriste et qui figure déjà sur la liste des best-sellers du « New York Times ».

« Dans la dèche au Royaume Enchanté » présente une société où la notion de rareté a disparu : l’énergie ne manque plus, la mort n’existe plus, le travail n’est plus nécessaire. L’argent n’est plus, mais le Whuffie, indicateur de réputation en temps réel (et visible par tous), à mi-chemin entre l’évaluation des vendeurs en ligne et les accolades virtuelles, a pris sa place comme monnaie. Le roman se passe dans un Disney World débarrassé de l’entreprise originelle, autogéré par les fans des différentes attractions, organisés entre eux en groupes ad hoc.

Cory Doctorow possède ce talent particulier de capturer l’air du temps techno, même si, côté intrigue, c’est moins subtil mais toujours plaisant. Grâce à sa connaissance des technologies et des coins et recoins du Web, il pointe de la souris les enjeux et les zones de frottement : ici, la méritocratie des projets en réseau et le capital de reconnaissance non-financière, ailleurs, les réseaux sans fil, les jeux en ligne ou les moteurs de recherche, comme dans « enGooglés », une nouvelle sur un futur proche où l’historique des requêtes de Google est utilisé pour interroger les voyageurs entrant aux Etats-Unis.

Geek activiste, Cory Doctorow a été successivement programmeur, directeur des affaires européennes de l’Electronic Frontier Foundation de 2002 à 2006, une association de défense des libertés publiques à l’heure numérique. C’est également l’un des premiers auteurs à mettre à disposition gratuite ses textes (sous license Creative Commons) dès leur sortie commerciale. Le héros des geeks et des administrateurs système est aussi un entrepreneur du Web.

anne laforet 

votre email :

email du destinataire :

message :

< 1 > commentaire
écrit le < 02'06'08 > par < sdecampou Ttz gmail.com >
Heureusement qu’il y en a qui suivent. SdC/le-gouter.com