« The Sound of eBay », dernier volet de la trilogie net-arty sur le commerce électronique d’Übermorgen.
Teletext porn, par Lizvlx, interface inspirée pour le site de détournement musical d’eBay. © DR
< 24'07'08 >
The sound of eBay, la bande son du capitalisme P2P

Les trilogies sont à la mode, et pas seulement côté blockbusters. Les net-artistes s’y mettent aussi : Übermorgen lance le troisième volet de sa « EKMRZ-Trilogy » (EKMRZ pour e-commerce ou commerce électronique, dans un sigle façon NASDAQ). Après l’iconique « GWEI - Google Will Eat Itself » et le primé « Amazon Noir, The Big Book Crime », voici donc « The Sound of eBay » qui cette fois ausculte le site de vente aux enchères eBay et ses utilisateurs, en transformant leurs données personnelles en... musique.

Le duo de hackers des médias continue son travail de manipulation des données, en choisissant pour le coup une mise à nu puis un encodage sonore, tendance largement éculée, façon de naviguer encore à la frontière des données publiques et confidentielles : les morceaux sont générés à partir de l’historique des comptes eBay mais aussi de toute information que le robot arty peut trouver, telle qu’adresse, détails bancaires.... « The Sound of eBay », avec ses filles nues inspirées du télétexte, ses couleurs crues et sa muzak générée, impossibles à prendre au premier degré, établit un parallèle plutôt féroce entre l’achat et la vente sur eBay et l’échange entre collectif d’artistes et public à l’affût d’« entertainment lascif ». « Le Son d’eBay est notre contribution low-tech assumée à la bande son atomique du capitalisme de choc hyper-catastrophique sous P2P », expliquent les activistes sur le site.

Dans ce volet de la EKMRZ-Trilogy, le duo composé de Lizvlx et d’Hans Bernhard, ex-Etoy, s’est adjoint le « visualcoding » de Lia, l’artiste viennoise qui, depuis les débuts du net-art, crée de belles animations interactives minimales (comme « re-move » ou « turux »). En revanche, ce troisième projet n’est pas cosigné, comme les deux précédents, par l’artiste Paolo Cirio et Alessandro Ludovico, le fondateur de « Neural » (dont on recommande chaudement au passage le dernier numéro, « Dangerous Games », autour des artistes qui s’emparent du jeu vidéo).

anne laforet 

votre email :

email du destinataire :

message :

< 3 > commentaires
écrit le < 24'07'08 > par < toffe.studiogeneral L49 poptronics.fr >
ce visuel est trop magnifique, idoine et joli avec le background visuel poptronics et la musique, et l’article aussi, yes. cjditt, poptronics’ da.
écrit le < 25'07'08 >

un graphisme très directement inspiré des Teletext Babez collectées par Dragan Espenschied de Bodenständig 2000. http://drx.a-blast.org/ drx/projects/teletext/index.en.html

Tu dois les connaître Anne :)

Marie.

écrit le < 31'07'08 >
J’ai reçu également la bande son du capitalisme Bourse to Brousse version stock exchange. très jolie pochette. Elisabeth